Le PLU 2019 et notre quartier

6 septembre 2018 0 Par bvabfferrer

Un nouveau PLU (plan local d’urbanisme)  sera bientôt voté à Rennes (début 2019 ?) et dans son agglomération. Dans une première mouture, la mairie de Rennes a envisagé de modifier le PLU de notre secteur, ce qui aurait pour effet de permettre la construction de bâtiments de très grande hauteur sur notre îlot et de nous « couper » de nos proches voisins (qui restent en secteur pavillonnaire).

Nous avons été avertis de ces projets, au printemps 2018, « grâce » aux courriers de promoteurs immobiliers bien informés qui souhaitaient nous proposer de discuter d’une éventuelle vente de nos maisons.

C’est ainsi qu’est née notre association. Mais « Bien vivre à Belleville Francisco-Ferrer » n’est pas destinée uniquement à lutter contre ce PLU et ses conséquences. En effet, nous souhaitons aussi participer à la vie du quartier et développer certaines de ses caractéristiques (entre-aide, convivialité, biodiversité, mixité…).

Depuis, nous nous sommes mobilisés et avons lancé une campagne d’information (flyer, pétition, articles…) destinée aux Rennais. Ils se sont montrés très intéressés et critiques quant à ce futur PLU. De nombreux habitants ne se reconnaissent pas dans le projet « Rennes 2030 » de l’actuelle mairie. La destruction massive d’habitats anciens et la construction frénétique d’immeubles modernes ne les convainquent pas.

L’association a également contacté les médias et les politiques locaux (notre association se veut apolitique mais ce sont eux les décideurs). La plupart nous a reçus et parfois soutenus. Les médias locaux (le journal Ouest France et la chaîne de TV France 3 tout particulièrement) ont fait connaître notre situation et relayé nos actions.

Nous comprenons que la ville doive se transformer et se densifier pour recevoir les nouveaux arrivants et loger les jeunes. Mais il nous semble indispensable de le faire de façon réfléchie, sans sacrifier les actuels habitants et en gardant ce qui fait le charme et l’attrait de Rennes.

Pourquoi nous refusons que le prochain PLU remplace nos maisons & jardins par des immeubles de grande hauteur :

-Circulation routière : les rues d’Oradour et Langevin ne sont pas des axes majeurs (prioritaires dans la densification urbaine). Ce PLU augmenterait la circulation dans un quartier déjà très fréquenté et éloigné du métro (+ peu de lignes de bus) –> problèmes engendrés par ces nouveaux flux (sécurité, augmentation de l’accidentologie déjà forte, rues non suffisamment dimensionnées, pollution, bruit…) .

-Biodiversité : ce PLU détériorerait la biodiversité et une partie du « poumon vert » de Rennes (nos jardins) qui sert notamment à l’aération et la respiration d’un secteur déjà fortement urbanisé et donc à lutter contre le réchauffement climatique. Le sud de Rennes est peu pourvu, comparé au nord, d’espaces verts, de grands parcs.

-Projet démesuré : ce PLU comporte des clauses démesurées (hauteur et longueur des futures constructions possibles : dans Langevin/Oradour, elles pourraient être plus vastes que certaines réalisations récentes sur les grands boulevards !). Par ex : immeubles de 25 mètres de haut à côté de maisons ne dépassant par 7 mètres.

-Identité de notre quartier : le projet porterait atteinte à la physionomie et à l’identité de notre quartier = vert, mixte sur le plan social et générationnel. Le « VIVRE ENSEMBLE » n’est pas un vain mot dans ce quartier vivant et agréable à vivre, avec de la convivialité, de l’entre-aide…

-Mixité sociale : ici elle existe déjà : le quartier est populaire, à forte mixité sociale (plus de 20% voire 25% de logement sociaux). Le projet va impacter directement plus d’une centaine de familles de toutes catégories sociales (petites maisons d’habitat d’urgence d’après-guerre, maisons récentes ou en travaux) ainsi que les familles des immeubles de la rue Langevin et du bd Roosevelt (qui n’auront plus de vue dégagée).

-Spéculation :  nous refusons de participer à la spéculation qui, d’ailleurs, est officiellement contraire aux valeurs de la Mairie.

-Densification et développement : notre zone est déjà très dense (cf. nord du Bd Roosevelt, est de la rue Langevin…). La municipalité dit vouloir densifier certains endroits (faubourgs, boulevards) pour en préserver d’autres. Alors pourquoi pas les petits quartiers à forte identité (notamment historique et architecturale) comme le nôtre ?

-Patrimoine et Histoire : notre quartier est un témoin de l’architecture rennaise d’Après-guerre. Les maisons ont été construites après la fin de la Seconde Guerre mondiale et durant les années 1950, généralement avec les mêmes plans et les mêmes raisons (« dommages de guerre »). Il y a un devoir de mémoire et nos maisons sont des témoins de cette époque. C’est un patrimoine d’intérêt local à protéger !

Nos actions se veulent altruistes. Il ne s’agit pas de défendre de façon autocentrée notre bien ! Nous souhaitons que le PLU 2019 conserve la physionomie historique de notre quartier pour le bien de tous. Le soutien des habitants des immeubles de la zone (dont certains sont adhérents de notre association) montre bien que nous sommes tous touchés et concernés.